About

Une nuit, j’ai fait un rêve.

Phoebos était là.

Depuis il me raconte son histoire, et celle de sa planète, Tenebrae.

Une histoire belle, et terrible à la fois.

Et je l’écris pour toi, habitant de Terra.

 

*  *  *

 

Écrire est nécessaire à ma santé mentale. Je peux externaliser mes peurs, incertitudes et terreurs nocturnes sur le papier, ce pour quoi les gens payent des psys une fortune. Et ce faisant, je parviens à «m’équilibrer en écrivant» comme l’a formulé la poétesse Anne Sexton.

C’est une vieille technique thérapeutique : demander au patient d’écrire ses démons. Un exorcisme freudien. Toutes les énergies violentes enfouies en moi – et elles sont nombreuses –, je peux les vomir sur le papier. Je peux déverser à travers mon travail la rage, la haine et la frustration, tout ce qui est dangereux, malade et mauvais en moi. Il y a des types dans des cellules capitonnées partout dans le monde qui n’ont pas cette chance.

Stephen King, entretien avec «Playboy», 1983